Maison d'Amahir



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un banquet, c'est mieux à l'intérieur

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Dim 14 Nov - 16:19

[La Veille]

Julien non !! Mais t'es un incapable, pas de fleurs jaunes enfin !

Mais Excellence c'est presque l'hiver, c'est dur de trouver des fleurs.

Des roses Julien, des roses ! Et des pensées et des lys, allez plus vite que ça !
Marguerite allez aux cuisines, je pense qu'ils ont eu le menu.


Oeil sur un vélin


Citation :
Service premier
Fruits de saison

Service second
Sanglier à l'hypocras
Terrine de châtaigne

Entremet
Liqueur au coquelicot

Service quart
Cerf-châtaignes

Yssue
Pain d'épice
Hypocras

Tenez, que ce menu soit annoncé par un huissier improvisé et faites le préparer par les marmitonnes, dindonnières et cuisinières.

Mais Sieur ! Tout ceci veille de noce ? Nous n'avons point prévu ces mets.

Eh bien écumez le royaume s'il le faut, je veux que tout soit prêt, allez zou, prenez ces 200 écus !
Faites descendre la table et apportez les bancs !


La table, percée en son centre et tenue par une solide corde au plafond, le tout activé par une poulie, descend donc et vient trôner au milieu de la pièce. Le fiancé se pince les lèvres en voyant la bonne partir, oui c'est vrai qu'il aurait pu prévoir et consulter Della pour le menu m'enfin bon tant pis ce qui est fait est fait...d'ailleurs ça fait pas mal de châtaigne m'enfin le brun aime ça, et qui n'aime pas à vrai dire.
La salle de réception commence à prendre forme, on apporte de nouvelles bougies dans les chandeliers, les pierres sont récurées. Puis voyant un gamin, probablement un des palefreniers des écuries égarés, Keridil l'appelle.


Hep jeune homme. Quarante écus si tu donnes de la voix demain pour annoncer l'entrée des mariés, des témoins et des maîtres de maisons, le tout avec le menu, ça te tente ?

Oh oui, merci m'sire.

Bon bah on va s'en sortir. Tournant les talons, le futur marié se tâte à rendre visite à son aimée, mais peut-être vaudrait-il mieux ne pas la voir avant l'instant d'entrer dans la chapelle. Il est temps désormais de faire confiance au personnel, et tout ira bien le lendemain.
Allez zou !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Dim 14 Nov - 17:09

Elle avait entendu dire que Kéridil s'occupait de tout !
Tout, cela voulait sans doute dire aussi l'organisation de la salle de réception.
Bien qu'elle lui fasse grande confiance, elle mourait d'envie d'aller jeter un p'tit coup d'oeil.
Vous savez comment sont les femmes, surtout la veille de leurs noces.

Ainsi donc, puisque de son côté tout serait prêt au poil (robe, toilette, bijoux et tout), elle succomba à la tentation et l'air de rien, se rendit jusqu'à la grande salle.
Là, un peu en retrait derrière la porte, elle poussa le bout de son nez.
Les serviteurs allaient et venaient, chacun s'activant aux préparatifs.
Cela semblait parfait !

Mais, elle voulut en avoir le coeur net et entra dans la pièce.
Les serviteurs la saluèrent et la regardèrent avec curiosité, se doutant qu'elle aurait des choses à leur dire, aujourd'hui ou un autre jour.
Della leur rendit leur salut, souriante.

C'est alors qu'elle aperçut quelque chose qui la chiffonnait.
Elle attrapa une servante.

Dis-moi, jeune fille, n'aurais-tu pas oublier de mettre les nappes ?
De fait, si la table était bel et bien descendue, elle était toute nue.
Damoiselle, si fait mais je n'ai pas trouvé de quoi recouvrir l'entièreté. C'est qu'elle est grande !
Hum...n'y a-t-il pas de drap pour les lits dans ce château ?
Oh si, damoiselle.
Hé bien, va en chercher et étends-les ! Cela fera de très belles nappes.
Oh mais je n'oserais pas...si leurs Grâces venaient à apprendre que leurs draps sont sur les tables...
Ne t'en fais pas, ils comprendront.
Allez, va donc...et prends-en en suffisance !

La petite fila aussitôt. Celle-là saurait qu'il ne fallait pas trop discuter avec la Renarde Noire, habituée à ce que l'on ne discute pas ses ordres et envies.

Elle continua son tour d'inspection, fit modifier un bouquet, déplacer un bougeoir et frotter mieux quelques étains qui lui paraissaient ternes.
Enfin, satisfaite, elle put retourner à sa chambre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Mar 30 Nov - 23:51

Lala le schtroumpf lala, viens schtroumpfer en coeur.
Presque en faisant la farandole, Keri-Keri et Del-Del débarquent dans la salle de réception. L'Euphor de sang porte bien son nom à cet instant, il est euphorique - j'explique parce que y'en a... - Il prend sa blonde dans les bras, la regarde d'azur à azur et souriant encore il l'embrasse.


Della d'Amahir-Euphor, je vous aime !

Voilà c'est dit. Della d'Amahir-Euphor ça sonne drôlement bien dites donc.

Vous êtes merveilleuse mon aimée, mon épousée. Prête pour le - nooon il va pas dire le rush ! St'un homme renaissant voyons ! - débarquement ? Je pensais pas qu'on aurait invité tant de monde.

Et de chopper un menu des mains des serviteurs qui passent par là, peaufinant le tout.

Hypocras ?! HYPOCRAS !??? Trouvez-moi du St Pourcain ! Du Beaumont ! De la Gienlain et de la Pativoise ! Vous manquez de bon sens bon sang !! On va pas faire un banquet à l'hypocras.

Puis un oeil se perd sur les nappes...serait-ce ? Keri rit.

Ne dites rien à personne ma mie, mais je crois que Naluria a offert ses draps de lit en guise de nappes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beatritz

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Mer 1 Déc - 2:42

La Duchesse de Nevers, ayant l'avantage d'avoir passé toute la cérémonie au fond de la chapelle, put en sortir en premier. Au milieu de la foule, elle n'était pas sûre de trouver la mariée autour de laquelle tout le monde devait s'empresser ; elle aurait plus de chances de la trouver et de la saluer au banquet, qui, du reste, était l'événement et le lieu le plus indiqué pour offrir son présent.

Elle était sortie sans délais, avait rejoint le château, fait un détour par les dépendances de service pour s'enquérir de la localisation de son véhicule, et du devenir du chargement. Ses hommes avaient dû en ôter les arrimes.
Ayant tout vérifié, elle put rejoindre la fête.

Elle avait froid. Avant même de chercher du regard les mariés, qui n'étaient peut-être pas là, elle chercha l'âtre. Elle y établirait sans aucun doute son quartier général, tant qu'elle aurait la force de tenir debout dans son état.

Cheminée repérée. Ça, c'est fait.

Les mariés étaient déjà là.
Elle s'approcha d'eux, et inclina avec grâce la tête.


-« Peut-on vous féliciter ? » Un sourire. C'est commode, un sourire, quand l'embarras règne. « Nous avons un présent pour vous. Deux tonneaux d'un Chablis d'il y a trois ans, l'un de ceux récoltés en rive droite du Serein. Nous aurions souhaité vous offrir une cuvée de Railly, mais les vignes sont trop jeunes... »
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Mer 1 Déc - 16:33

L'épouse suivit son époux.
Normal.
Au moins, aujourd'hui.
Après, on verrait.

Après un baiser passionné, Kéridil et Della s'étaient sauvés de la chapelle pour se rendre au banquet où ils recevraient leurs invités et les félicitations de ceux-ci.
Il ferait plus chaud au château que dans la chapelle et surtout, il y avait plus de place !
C'est qu'il y en avait du monde.

Il faudrait sans doute quelques minutes ou heures à Della pour réaliser pleinement ce qu'il venait de se passer.
La vie apporterait aux jeunes époux, la réponse à cette question qu'ils se posaient sans doute tous les deux : "Y arriverais-je ?"

Della avait glissé sa main dans celle de son époux et tous les deux, ils attendaient...

Ils n'attendrirent pas longtemps, les yeux dans les yeux, car on entendait dans le couloir, le bruit des pas et des conversations qui se rapprochaient.

Della eut une belle surprise en voyant entrer Béatrice.
Les fidèles sauront que la relation entre ces deux femmes-là était d'une complexité assez complexe...féminine.
La jeune femme sourit à la Duchesse de Nevers, partageant un peu de son bonheur avec elle.
Le sourire se figea à l'évocation de Railly...mais la bonne éducation, le savoir-vivre, prirent le dessus, effaçant la petite douleur qui venait de piquer le coeur de la Blonde.
Les lèvres retrouvèrent une certaine souplesse dans le dessin d'un nouveau sourire.

Merci, votre Grâce. Merci, du fond du coeur.
Il se passe une ou deux secondes avant qu'elle ne reprenne : Railly sera un bon crû. Soyez-en certaine...les ceps ont été plantés sur un coteau bien orienté et la terre est bonne, juste noire comme il le faut...l'ensoleillement sera optimum...mais il faudra les couvrir pour l'hiver sinon, les jeunes plants souffriront du gel. Et au printemps, il faudra veiller à émonder tous les sarments morts... Della se mordit la lèvre en se rendant compte qu'elle parlait des vignes de Railly comme si elles étaient encore...les siennes.
Enfin, vous ferez...comme bon vous semblera.
Merci d'être là...

Kéri !!! Sauvez-moi...venez à mon secours...Déjà ? Oui oui...déjà !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Mer 1 Déc - 20:25

La première venue fut Béatritz. Chose étonnante : elle entra seule, et si des bruits se faisaient entendre non loin, ils étaient pour lors presque en entretien privilégié. Étant avant tout l'invitée de Della, il fut naturel qu'elle réponde la première aux félicitations, avant que Keridil n'enchaine.
Accepter des présents n'était pas chose aisée, il ne faut point trop montrer l'intérêt que l'on porte, de peur de paraître envieux, ni montrer trop d'indifférence, aussi le brun se mit-il dans la peau du diplomate.


Votre Grâce.

On s'incline suffisamment bas, mais point trop pour éviter un geste qui passerait pour raillerie.
L'Amahir sait combien la Duchesse de Nevers est importante pour son épouse, il sait aussi quel malaise peut secouer l'une comme l'autre à cet instant. Chaque mot prononcé doit être pesé, point trop engageant - ce n'est point à lui de faire un pas pour Della, bien qu'il aurait souhaité l'y aider - ni trop froid, pour ne pas froisser la Castelmaure.


Merci pour ces présents qui nous touchent, mais merci surtout pour votre présence qui est à la fois un plaisir et un honneur.
J'espère que vous apprécierez le repas et autres festivités autant que nous dégusterons un vin dont les mérites ne sont plus à vanter, soyez-ici comme chez vous.


Puis pour parler un peu plus personnellement...

Della m'a dit beaucoup de bien de vous
- elle avait aussi déploré certains actes, à un moment certain, mais était-il nécessaire de le dire vraiment ? - et je suis ravi de vous être enfin présenté.

Hop hop hop, une courbette de plus. On ne peut certes pas dire qu'ils ont été présenté, mais franchement, Avaient-ils besoin de l'être ? Nenni, puisque chacun connaissait surement mieux l'autre qu'il ne le laissait paraître.
Puis un nouveau sourire, un regard à Della. Chacun son tour...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Beatritz

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Jeu 2 Déc - 2:13

L'ambiance était délicate. Pouvait-il vraiment en être autrement ? Mais l'espoir, comme une braise endormie, qui reprend vigueur, se rappela qu'il était encore là, dans le cœur de Béatrice, et la réchauffa. Della aimait Railly, Della avait eu des projets de longue date, à Railly. Ces vignes en étaient l'illustration.

-"Je ferai selon votre conseil, Della."

L'époux, qui avait salué à la perfection, exposa par le menu, c'était le cas de le dire, les réjouissances à venir. Béatrice sourit, car elle ne pouvait qu'être réjouie de la perspective de faire bonne chaire, elle qui aimait manger plus que de raison.
Les mots qui suivirent atténuèrent quelque peu son sourire ; elle ne savait si elle devait s'en réjouir, ou déplorer leur surfaction*. Elle se doutait bien que Kéridil avait dû être le premier confident du différend qui avait opposé les deux femmes, pour la sinistre issue que l'on connaît. Fallait-il pour autant le souligner en cet heureux jour ? Elle loua en fin de compte son tact, et répondit :


-"Nous sommes également ravie de rencontrer celui qui a su trouver le chemin du cœur de Della. Chemin si dur à trouver..."

La balle, dans quel camp, maintenant ?

*[Quoi, c'est un hapax ? Quoi, on ne l'a jamais vu ? Bon, bon... Mea culpa les puristes.]
Revenir en haut Aller en bas
Isys Maledent de Feytiat

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 02/08/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Jeu 2 Déc - 12:47

La jeune femme avait quitté la petite chapelle, laissant les mariés se faire congratuler par leurs amis. Elle etait repartie a son carrosse ou , tete de linotte comme elle est, elle avait oublié les cadeaux pour les mariés. Se reperdant en route.. la voilà qui trouve enfin le chemin de la fiesta.. Surtout attirée par l'odeur allechée il fallait bien le dire.

Seuls quelques personnes etaient la, les nouveaux mariés, ainsi qu'une autre dame qui leur parlait. Ne sachant pas si elle pouvait interrompre la conversation, ses yeux se fixèrent sur le buffet... miam miam que cela semblait delicieux.

Bon finalement allons voir les epoux avant que la foule arrive. Arrivant discrètement, elle tenta un "bonjour".. ah voilà qu'on la regarde


Bonjour Excellence, permettez que je vous felicite avec dame Votre epouse que je n'ai pas le plaisir de connaitre encore.

Sans plus de ceremonie, elle partit claquer deux grosses bises a Keridill et son epouse. Il fallait dire qu'Isys n'etait pas du tout protocolaire, ce qui amenait parfois quelques eclats de rire, surtout de sa part voyant la tete des personnes quand dans son enthousiasme elle faisait de tels gestes.Se presentant aux deux Dames qu'elle ne connaissait pas

Dames, je suis Isys Maledent de Feytiat, enfin Isys pour faire bien plus simple, vous me voyez ravie de rencontrer la dame qui fait battre le coeur du Chambellan alcoolisé..


Et oui.?. voilà c'était lâché.. Mais fallait-il cacher a la jeune demoiselle que Monsieur son epoux aimait la boisson..

Petit rire en le regardant

Pardonnez Dame, j'aime bien Taquiner les personnes;..


Allez on reprend son serieux

Je vous souhaite vraiment a tout deux tout le bonheur possible, une longue vie faites d'amour, de respect et encore d'amour.. Je me suis permise quelques cadeaux

Dame.. voici pour vous, j'espère que cela vous conviendra..






Quand a vous Excellence..Je pense que ceci de vous serez utile.

Elle deballa d'un linge quelques...Bavoirs .. Non elle n'aurait pas osé.. et si elle l'a fait, chose promise chose due me direz vous..

Juste au cas ou vous abuseriez de la boisson.


Prenant son air le plus angelique qui soit la jeune femme attendit la reaction..
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Jeu 2 Déc - 14:54

-"Nous sommes également ravie de rencontrer celui qui a su trouver le chemin du cœur de Della. Chemin si dur à trouver..."

Et je vous promet d'en prendre soin...

Il allait continuer mais voilà qu'Isys entra, et entre nous, le marié en prit pour son grade, quoi qu'il fut grandement amusé.

Bonjour Excellence, quel plaisir de vous revoir, ailleurs qu'aux Ambassades, quoi que la dernière fois que cela dût se produire je...

Hum, étouffement du dernier mot avant d'enchainer.

Isys est Chancelière de Savoir. Nous avons eu l'occasion de participer ensemble aux noces d'un ami commun et la fatigue aidant plus que la boisson, je me suis malencontreusement endormi sur son épaule, le Très Haut me pardonne.

Sourire gêné adressé à son épouse, puis un oeil sur les présents. Un nouveau rire en voyant les...linges. Et parade rapidement trouvée.

Merci beaucoup, très chère, nous avons encore du temps pour produire descendance, mais je vous assure que nous feront bon usage de ceci. Et ce bijou est très joli.

On s'en n'est pas trop mal tiré. Pauvre vieux, c'est déloyal de lui faire ça ! Chambellan alcoolisé, non mais non ! Surmené, oui, mais pas alcoolisé noooon.
Oh tiens d'ailleurs pendant qu'on pense boisson, le brun fait un petit signe pour que les tonneaux soient menés en lieu sûr, des fois qu'un malandrin aie l'idée de croire qu'ils sont pour la fête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Blanche

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Jeu 2 Déc - 19:15

Viens vite, Clémence !
L'église résonnait de la liesse soudaine ; et dans la bouche blonde, l'écho aussi prenait de l'ampleur. Elle s'était saisie de la main de Clémence, et l'avait tirée à elle sans trop de cérémonie, si ce n'était cette liaison symbolique des doigts mêlés les uns aux autres. Elle tira. Fort.

Viens vite !
C'était que Béatrice avait couru, fui, gagné la proximité de Della, et que Blanche, se sentant presque seule, désirait les y retrouver.
Elle arriva vers la brune et la blonde. Et l'époux, dans ce trio si étonnant. Un ultime point du triangle, auquel Blanche se greffa, tirant à elle ce qui était le bras malheureux et peut être douloureux, de la demoiselle de l'Épine. A moins que Clémence n'ait lâché sa main ?
C'était dur de briser le silence, même dans les cris, même dans la fête. Et quand Blanche n'en était plus l'absente, elle ne savait trop que dire. Il fallait que les mots sonnent justes, pour être beaux.


Della !
Madame d'Amahir-Euphor, vous êtes superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Jeu 2 Déc - 23:31

Oh comme elle aurait voulu trouver les mots, les réponses à donner à Béatrice...Alors que sa vie était belle, que ce jour était le plus, qu'il n'y en aurait jamais d'autre comme celui-là...juste un petit pincement au coeur, juste celui-là, la faisait souffrir. Mais elle savait, elle gardait l'espoir au fond d'elle, qu'un jour, bientôt, peut-être, elles se retrouveraient, toutes les deux, comme avant, "sa" Duchesse et elle.
Le Très Haut les regardait, il ne les laisserait pas souffrir ainsi encore longtemps.

Une jeune femme interrompit les pensées de la jeune mariée, lui collant deux bises sans qu'elle ne vit rien arriver.
Celle-ci se présenta comme étant Isys...et cette Isys fit rire Della par sa légèreté, sa bonne humeur et ses quelques petites piques gentilles sur le Prince Charmant.
L'épousée reçut le présent avec grand plaisir, le bijou était très beau.

Merci, Isys, c'est très gentil à vous.
Le présent destiné à Kéridil était plein d'humour aussi et celui-ci ne laissa pas passer la balle.

C'est alors que vint l'amie...Blanche.
Della lui tendit les mains pour saisir la sienne.

Blanche ! Toi aussi, tu es resplendissante ! Que je suis heureuse de te voir... Se tournant alors vers Clemence : Chère Clémence, merci d'être venue...Et s'adressant aux deux : Mes amies, je vous présente le Prince Charmant, Kéridil d'Amahir-Euphor...Et le regard de couler, amoureusement, vers l'époux...Kéri, Blanche de Walsh-Serrant et Clemence de Lepine, Dame de Decize, l'une dame de compagnie et l'autre vassale de...Béatrice, toutes deux, des amies. C'était un peu délicat de dire que c'était Blanche son amie et qu'elle ne connaissait que peu Clemence, qui, par ailleurs, semblait très gentille, là n'était pas la question mais Blanche, c'était différent, c'était Blanche...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Breiz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Ven 3 Déc - 1:34

La rouquine avait silencieusement écouté tout le mariage, sans broncher, à part peut être un léger sursaut lors de la chute d'une tenture. A ce moment là elle s'était félicitée d'avoir abandonné mari, enfants et nourrice dans leur chambre, évitant ainsi de perturber encore plus la cérémonie par des hurlements terrifiés de son fils.

Elle n'avait pas vraiment versé sa larmichette - elle naviguait de mariage en mariage en ce moment, elle était rodée - mais elle les avait trouvé mignons, les deux jeunes. Jeunes pas bien plus jeunes qu'elle, mais ayant déjà deux mouflets, elle se considérait largement plus âgée que sa - encore pour quelques heures - pucelle d'amie.

Elle avait ensuite lentement suivi la noce jusqu'à la salle de banquet, où elle s'était fait discrète. Beaucoup de nobliots et nobliottes s'y pressaient déjà, sans compter une sublissime Altesse Sérénissime que la rouquine affectionnait presque malgré elle. Quand on aime la Bourgogne, on aime Beatrice, c'est comme ça.

Elle reste donc en retrait, surveillant sa blonde et surtout la robe qui servait à l'emballer, joli cadeau qu'elle était pour le Keri.
Observant, tout et rien. Attendant la suite, tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Severin de Volvent

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Sam 4 Déc - 0:55

La céremonie réligieuse avait fini par prendre fin. le jeune Volvent avait laissé le monde sortir de la chapelle, restant quelques instants seul avec son domestique, regardant Della happe par le tourbillon de ses amours.
Il aurait pu partir, s'eclipser. Elle l'avait vu, elle savait qu'il était venu. Mais au fond de lui, il savait qu'il ne pouvait ainsi s'en aller.
il fit un effort sur lui meme se levant toujours aidé de son domestique, tentant tant bien que mal de se tenir debout, afin de ne pas se montrer aussi diminué qu'il était devenu. Et a petits pas il regagnit la salle du banquet ou a nouveau le monde se massait autour des jeune mariés.
Balyant la pièce du regard, le mélancolique avisa un siège légèrement a l'ecart. Il aurait aimé aller directement vers sa cousine, mais il n'avait pas le courage de taper dans la mondanité, n'allant meme pas vers les autres membres de sa famille.
Non, il demeurerait un etranger, sauf pour Della.
Aussi s'assit il, croisant les jambes.


- Maitre souhaitez vous que je vous apporte a boire ?

Il regarda le valet de son regard métallique.

- Oui s'il vous plait Maturin.

Il regarda alors le domestique s'éloigner.
Il se sentit legerement mal a l'aise a etre assis ainsi a l'ecart aussi chercha t'il de quoi se mettre davantage a son aise.
Son regard avisa une rousse qui semblait surveiller Della.
Sans trop savoir pourquoi il se leva et s'approcha.


- Bonjour Dame... Pardonnez moi mais a vous observer de loin je me demandais si vous seriez le chaperon de Della ?

Approche qu'il voulait respectueuse, lui qui ne savait parler qu'avec un air totalement indifferent et froid. Mais tout ce qui pouvait toucher a sa cousine l'interessait et si son instinct ne l'avait pas trompé il serait rassuré sur le fait que sa cousine se trouvait totalement heureuse et bien lotie.
Revenir en haut Aller en bas
Beatritz

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Sam 4 Déc - 3:34

Blanche et Clémence à la rescousse ; blonde dame de compagnie et blonde vassale qu'elle a toutes deux plantées dans la chapelle pour courir, ventre rebondi devant, régler les détails de la livraison des deux tonneaux de Chablis aux époux.

Mais viennent-elles vraiment la sauver ? Si elles la dégagent d'une situation embarrassante et justifient par leur présence une déviations bien heureuse de la conversation, les propos de Della serrent le cœur de Béatrice, dans lequel mille questions se bousculent, parmi lesquelles :

-Qui est-elle encore pour elle ?
-Blanche n'est-elle pas une rivale, en fin de compte ? Béatrice pourra-t-elle retrouver le lien qui existait avec Della, tant que Blanche sera là ?
-Quel rôle jouerait sa nouvelle vassale dans tout cela ?
-Y avait-il une chance, même infime, qu'un jour elle puisse parler à Della de tout ce qu'elle avait sur le coeur ? Peut-être pas tout d'un coup, peut-être pas à mots ouverts, mais... Si au moins elle pouvait glisser ses regrets dans une phrase que Della comprendrait...*

Elle prit le parti le plus lâche : profitant de ce que Della, Blanche et Clémence étaient occupées à quelques salamalecs de bon aloi, et mimant un air de "Non, ne me retenez pas, c'est pas contre vous, mais mon ventre, voyez, l'enfant me fatigue, ne vous dérangez pas pour moi", qui n'était pas si feint que cela, elle s'éclipsa vers un siège, où elle pourrait ruminer à son aise.

Tiens, une rousse couturière bourguignonne...




*[Nos lecteurs assidus auront peut-être remarqué qu'un début d'espoir est né à la Basilique Saint-André... Mais c'est après le mariage, alors, n'en tenez pas compte ici !]
Revenir en haut Aller en bas
Breiz

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Sam 4 Déc - 21:06

Chaperon, habilleuse, amie… Un peu tout. Je la connait depuis son arrivée en Bourgogne, et j’ai réalisé la tenue qu’elle porte à l’instant, ainsi que celle qu’elle portera plus tard… dans la cham… soirée.

Elle détailla l’homme, regard argent scrutant chacun des détails, sans pudeur comme souvent que ce n’était pas elle qui était impliquée par les remarques.

Pourquoi, seriez vous jaloux de son époux ? L’homme lui paraissait vaguement familier, peut être avait-elle eu l’occasion de le croiser un jour, quelque part… A Beaumont ? A moins que vous ne soyez un de ses innombrables cousins ?

Léger sourire, assez chaleureux pour être rassurant, trop peu pour baisser totalement toutes les armes. Il ne manquerait plus qu’un amoureux éconduit ne ravisse la blondinette au nez et à la barbe de son époux le jour des noces.
Un mouvement près d’elle lui fit tourner la tête, un ventre, une tête brune, et du bleu, tout autour.


Votre Altesse… Petite inclinaison de tête, pour montrer son respect, toussa, mais rien de plus, parce que la rouquine n’avait jamais appris à faire la révérence, d’une part, et qu’elle ne souhaitait ni se ridiculiser en en faisant une moche, ni surtout imiter tous les nobles gravitant dans l’entourage d’une princesse, croulants d’obséquiosité pour obtenir une miette de pouvoir.
Elle en avait du pouvoir, la rousse. Celui d’habiller. Et elle aimait ça.

Sourire vers l’altière présence :
Puis-je vous être utile ? Un verre de vin peut être ? Je me souviens dans votre état, ça me rendait des forces pour affronter les choses rébarbatives, comme un long banquet par exemple. Non, Breiz ne parle pas à tort et à travers. Breiz est le bon-sens-près-de-chez-vous, et elle en fait profiter qui elle apprécie. Et elle apprécie Béatrice. CQFD.

Revenir en haut Aller en bas
Orantes de Volvent

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Sam 4 Déc - 22:31

La cohue qui avait suivi la sortie des époux de la chapelle avait laissé le neveu de Della seul. Il avait bien aperçu sa cavalière, un peu plus tard, mais celle-ci semblait tellement accaparée par la présence de son noble père qu'il n'avait osé perturber une réunion de famille si émouvante. Il s'éclipsa donc jusqu'à la salle de réception où déjà l'ensemble des convives se pressait.

En pénétrant dans la salle, Orantes reconnut Dame Breiz qu'il salua d'un petit geste de la tête et fila droit sur sa tante et son époux qu'il n'avait pu encore saluer.
Il s'inclina donc devant son ainée.


Laissez-moi vous féliciter, vous et votre époux, Ma Tante. Vous, car comme toujours vous êtes la plus ravissante et vous, Messire Keridil, car vous savez apparemment nous la rendre heureuse.


Puis tendant, un bel ouvrage relié qu'il venait de sortir d'une poche de velours bleu.


Je vous demande aussi de bien vouloir accepter ce modeste présent, il s'agit d'un manuscrit richement ornementé du Roman de la rose de Guillaume de Lorris. Il m'est particulièrement cher car il me vient de ma défunte mère. Je le sais aujourd'hui entre de bonnes mains et je crois qu'il incarne parfaitement cette magnifique union.
Revenir en haut Aller en bas
Beatritz

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Sam 4 Déc - 22:36

-"Votre Altesse…" ... Sérénissime, sérénissime ! Ou l'on accuserait la Souveraine de Bolchen d'usurper une dignité royale.
C'est la Bourguignonne. La couturière. Béatrice ne sait trop quel autre chapeau lui faire porter, quoiqu'elle en eût sans doute bien d'autres. Elle lui sourit, presque heureuse d'avoir de quoi distraire ses pensées.
-"Puis-je vous être utile ? Un verre de vin peut être ? Je me souviens dans votre état, ça me rendait des forces pour affronter les choses rébarbatives, comme un long banquet par exemple."

La Duchesse se détendit en son siège, et d'une voix reflétant sa lassitude et son envie, répondit :

-"Un verre de vin, avec plaisir. Nos sens en seront peut-être abrutis, mais c'est ce qu'il faut, pour ne plus sentir certaines douleurs."

Et les douleurs du coeur, Béatrice ? As-tu l'alcool triste ?
Elle lève son regard d'eau vers la chevelure de feu de celle qui s'appelle Breiz, nom dont elle ignore toujours la graphie, faute de l'avoir vu écrit autrement que sous sa plume.
Breiz, Braise... N'est-ce pas la même chose, pour une femme à la chevelure embrasée ?
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Dim 5 Déc - 2:18

Les invités entraient, petit à petit, doucement mais sûrement. Signes de têtes par-ci par là, Béatrice qui s'éloigne, quelques visages plus ou moins connus, voire inconnus, puis enfin l'on s'approche. Celui là de visage est connu, d'une fête de fiançailles. Le problème avec les Volvent, c'est qu'il est aisé d'appeler un neveu "mon cousin" et un cousin "mon frère", en l'occurrence, Orantes a fait merveille, il a dit "ma Tante", l'erreur n'est donc plus possible. Tout fier d'être de cette famille, Keridil le reçoit tout sourire et lui pose une main sur l'épaule, amical.
Entre nous, le cadeau n'aurait en effet être mieux choisi, c'est une splendeur, symbolique à souhait et...le seul hic est que le marié avait offert la même oeuvre poétique à une femme, une autre femme, longtemps auparavant. Ce faisant il avait perdu le seul exemplaire qu'il possédait.


Orantes, merci à vous d'être là, et un grand merci pour ce présent plein de valeur et de sous-entendus. Della est la rose, et je vous promet d'en prendre le plus grand soin, et je m'efforcerai en effet de la rendre heureuse. Et vous êtes désormais mon neveu, chose qui me ravi.

Ils ne se connaissaient pour ainsi dire quasiment pas, mais le Renard était à l'évidence un homme de goût, un homme cultivé, et un homme de lettres, ce qui ne pouvait déplaire au diplomate.
Prenant le livre, il ne l'ouvre pas, mais le tient comme une chose précieuse, qu'il faut traiter avec respect. Il en observe la reliure, puis le passe à sa bien aimée.


Ma douce, regardez cette oeuvre d'art. Votre neveu est fort bien avisé, il faudrait que nous ayons le plaisir de nous revoir bientôt.

La question restait la même : où ?
Si une chose les avait bien turlupiné au point qu'ils fassent tout pour l'éviter, ç'avait été le lieu où ils vivraient. Della bourguignonne, Keridil orléanais, tous deux attachés à leur province, tous deux indécrottablement attaché même. Mais le temps viendrait de dire au neveu, et à tout autre invité, où ils pourraient trouver les Amahir-Euphor-Volvent, à l'avenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aegidia

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2010
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Dim 5 Déc - 11:45

Aegidia entrât au bras de son époux Henriivdenavarre , elle se dirigeât à travers les invités pour aller féliciter les nouveaux mariés.
Félicitations petit frère, tu as bien choisi elle est charmante ton épouse.

Puis elle se tournât vers la nouvelle Dame.

Félicitations Della , j'espère que vous rendrez heureux mon frère de coeur .

La petite Orléane attrapât par les braies kéridil, pour qu'il se baisse ,car elle voulait lui faire la bise.

Aegidia se mit à rire , car le temps où Kéridil s'occupait de la petite était déjà bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Dim 5 Déc - 17:16

Il fut un temps où Della buvait un peu trop. C'était quand elle s'était retrouvée à la tête de la famille, abandonnée à un rôle qu'elle n'arrivait pas à endosser, cherchant comment passer de Della-la-Douce à Della-coeur-de-pierre.
Le vin l'aidait à se détacher de son corps, de ses angoisses et elle avait l'impression de planer, de voir le monde d'en haut. C'est ainsi qu'elle avait réussi à regarder le monde autour d'elle différemment, avec des yeux nouveaux, ceux de Della-coeur-de-pierre. Elle avait ainsi définitivement enterré son premier amour et écrit la page blanche de la famille Volvent dont elle était le chef.

Là, dans la salle des réjouissances, elle n'avait pas encore bu.
Pourtant, elle avait la même impression de planer au-dessus des invités, de les regarder d'en haut...

Le premier qu'elle vit fut Séverin.
Son coeur se serra devant ce cousin qui n'était plus que l'ombre de lui-même.
Elle aimait Séverin, plus qu'on aime un cousin, pas comme on aime un amant mais comme on aime un frère.
Elle l'entoura de ses bras, sans même le toucher et lui murmura un petit mot à l'oreille :
Merci, d'être là, mon frère...Je veux qu'on parle avant que tu ne disparaisses...Peut-être entendrait-il ce cri, au fond de son âme...Elle lui sourit, son regard caressa la carcasse voûtée.


Il y avait Béatrice aussi...qu'elle ne pouvait se décider à abandonner.
Ô douce Béatrice, source de tant de bonheur et de tant de tristesse. Jamais elle n'avait cessé d'être l'idolâtrée, celle qu'on aime sans raison, parce que c'est ainsi.
Il y aurait un nouveau printemps, pour elles.


La chevelure rousse ressortait de toutes les autres !
Flamboyante comme une feu d'hiver !
Rouge comme une sorcière !
Belle comme un refuge...
Breiz aux doigts d'anges, habiles.
Dont l'oeuvre se promenait au milieu de la salle, admirée, observée et peut-être enviée.


Orantes déposa dans les mains de Kéri, un superbe livre qu'elle reconnut d'en haut, pour l'avoir déjà vu, mais où ?
La Della du plancher des vaches sourit et remercia son neveu avec chaleur, elle était vraiment heureuse, sincèrement ravie de voir son neveu et de recevoir ce présent. Savoir qu'il lui venait de sa mère, la toucha.
Elle répondit :
Orantes, je te promets que nous prendrons soin de cet ouvrage, il aura une place privilégiée dans notre bibliothèque.
Et la Della d'en haut entendit la pensée de son époux...mais où sera cette bibliothèque et la délicate presque douloureuse question envahit l'âme de Della...Quel serait leur avenir ? Il faudrait bien prendre une décision et déraciner quelqu'un...


Et la soeur de Kéridil fit revenir Della d'en haut dans le corps de Della d'en bas !

Della sourit, elle ne savait que faire, fallait-il embrasser sa belle-soeur ou pas ? Etait-ce habituel entre le frère et la soeur ? Elle se retint et la question fut élidée par une petite fille qui réclamait un câlin de son oncle.

Je vous promets de veiller à son bonheur, Aegidia.

La vie reprenait son cour...avec l'envie d'aller voir Séverin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lison..

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Dim 5 Déc - 18:15

Gelée, le mot était faible, tétanisée de froid aurait été plus juste. Lison profitait d'un petit moment pour laisser le feu qui crépitait dans l'âtre lui mordre le dos. Dans la cohue, à la sortie de la chapelle elle avait perdu son époux, elle le retrouverai certainement plus tard.

Elle fit un petit signe à Breiz, espérant bien pouvoir partager un godet avec elle plus tard.

Réchauffée, elle s'approcha à son tour des mariés et leur sourit.


Vous féliciter de vous aimer, est-ce nécessaire, cela a t-il vraiment un sens? Je souhaite simplement que vos regards gardent pour toujours l'éclat qu'ils ont aujourd'hui.

Puis elle sortit de sa poche un petit coffret de bois rouge, richement ouvragé et l'ouvrit. Sur un velours carmin, reposait un saphir d'un bleu profond.

Regardant Keridil amusée elle lui tendit:


Cadeau piégé! Une pierre brute, à vous de choisir comment en parer votre belle épouse, tiare, bague, broche... offrez lui votre fantaisie!

Elle embrassa sa belle soeur avec chaleur et lui murmura au coin de l'oreille: glisse lui néanmoins en toute innocence le nom de ton orfèvre...

Puis se reculant et se tournant vers Orantes:

Le bonjour cher neveu, comment vas tu? J'ai perdu Godefroy quelque part entre la chapelle et ici, partagerais-tu un verre de vin avec une tante esseulée?

Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Dim 5 Déc - 19:10

Et vint Aegidia. Keridil se rendit compte en voyant Orléane qu'il ne l'avait pas vue depuis moult. Il offrit un bise à la petite, la serrant dans ses bras et se redressa.

Merci de ta présence Gidi, du fond du coeur.

Puis à l'attention de Della.

Mon aimée, Aegidia est la femme qui m'a recueilli, la toute première fois, lors de mon arrivée à Orléans, et elle me donna alors mon tout premier poste...mais l'eau a coulé sous les ponts depuis ce jour.

Souvenirs, souvenirs...d'un temps où le brun avait débarqué en pleine guerre, perdant beaucoup de choses, en trouvant d'autres qu'il avait appris à aimer et dont il ne pourrait plus jamais se défaire. Un parrain et une marraine d'abord, une éducation qui se peaufina, puis des parents, une famille, l'amour, et enfin il était là. Le bourdon le prit un instant aux tripes et il aurait voulu s'éloigner, mais non, ce n'était point le jour.
Puis arriva Lison. Keridil l'aimait bien, il était en fait comme elle. Marié désormais à une Volvent, une pièce "rapportée" à cette famille si grande et pourtant si unie. Et en plus elle avait de l'humour.


Merci beaucoup, Lison, cette pierre est magnifique. J'adore le bleu.

Cette dernière remarque avait presque un côté ridicule, dit comme ça là à la volée. Mais c'était vrai, le bleu était une chouette couleur, le bleu, c'était la monarchie.
Sans qu'il ne fut besoin de plus la remercier, la Volvent par alliance se mit à discuter avec Orantes. Le marié jeta un oeil à son épouse. Beh...c'est quoi ce regard vide ? Cela durait-il depuis longtemps ?
Un baiser sur la joue pour la ramener sur terre.


Peut-être pourrions nous marcher à la rencontre de quelques uns de nos invités ? Ensuite j'imagine qu'il sera temps de passer à table.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aurozia
Vassale
Vassale
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Orléans

Pour améliorer le rp
écus:
0/0  (0/0)
RP: Pas commencé

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Lun 6 Déc - 2:13

Winnette avait à l'union de Kéri et Della avec beaucoup d'attention, bien disciplinée comme une petite fille sage mis à part la fiole qu'elle avait sortit durant l'office qui lui avait paru un peu long. Le temps était passé un peu plus vite entre l'alcool et les propositions indécentes de son cavalier.

Une fois la cérémonie finie les convives étaient invités à rejoindre la salle de réception, ou le banquet et le festivités étaient organisées, première fois qu'elle allait dans cette partie du domaine, elle découvrait et trouvait cela ravissant. Elle sourit et regarda Atalan qui était près d'elle mais qui gardait ses distances.

La brunette avait récupéré entre la chapelle et la salle le petit présente qu'elle alla offrir aux mariés, elle ne surprendrait en rien son ami Kéri mais cela la faisait rire de lui donner ceci. L'enfant terrible s'approcha donc du couple et les félicita, elle claque une bise sur la joue du jeune homme et lui souffla


Félicitations le morveux...

Elle se tourna vers la jeune femme qu'elle ne connaissait pas

Félicitations à vous aussi, prenez soin de lui, il le mérite grandement, c'est un homme et un ami merveilleux, je compte sur vous

Elle sourit et leur tendit le tonnelet.





Tenez ce n'est qu'un modeste présente mais il a une symbolique, n'est pas Kéri ? Tes pages aux ambassades ne l'ont pas trouvé celui là, ils ont eu beau tout détruire dans mon ancien bureau ils n'ont pas eu la chance et le plaisir de me le confisquer.


Elle se mit a rire et lui fit un clin d'oeil complice

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Messages : 529
Date d'inscription : 17/07/2010

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Lun 6 Déc - 13:05

Douce chaleur des lèvres sur sa joue qui fait naître un sourire amoureux.
Oui ! Allons...

Et voici un tonnelet qui arrive à leur rencontre !
Merci, dame ! Ce tonnelet sera honoré comme il se doit ! Un petit rire et, on enchaîne. Je sais que c'est un homme exceptionnel...n'en doutez pas. Et de serrer le bras de son époux, bien fort en lui posant un regard tendre.

C'est un jour merveilleux, Cher Ange...je vous aime !
Le petit coup de nostalgie était disparu et Della remontait sur son petit nuage, tenant fermement son époux, pour qu'il reste bien à se scôtés sur ce confortable nuage.
Elle aurait pu aller au bout du monde, avec lui...mais l'objectif actuel était plus proche...Séverin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 28/12/2009
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   Lun 6 Déc - 16:39

Félicitations le morveux...

Tu me le paieras Wiwi chérie ! Mais merci pour ce tonnelet ! De la pativoise j'imagine ?

Et Keridil de rire. Ah la la, Winnette et la pativoise c'était quelque chose. Rire en souvenir du jour où, en effet il avait assailli son bureau à coup de pied de biches, accompagné d'une ribambelle de pages, pour trouver des tonneaux sous les planches du sol, le tout sans jamais remettre les choses en place, préférant muter l'ambassadrice ailleurs. C'est très diplomatique n'est-ce pas ?
Puis évidemment il faut présenter les deux femmes.


Della, je vous présente Winnette, vassale et filleule de mon père, et surtout une amie très chère.
Wiwi tu auras deviné à qui tu parles.


Evidemment, la mariée on la reconnait, quelle remarque idiote !

Messire Atalan, je vous souhaite de nouveau la bienvenue. Profitez des festivités, mangez, dansez, buvez ! Amusez-vous.

Puis le brun sourit avant de chercher des yeux un serviteur pour lui prendre le lourd tonnelet des mains. Oh tiens, il y avait écrit leurs noms. Trop mignoooon ! Ils le garderaient même après l'avoir vidé celui là !
Enfin il reprit la main de son épouse qui semblait-il était décidée à aller parler à quelqu'un.


Je vous aime aussi, ma Della.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un banquet, c'est mieux à l'intérieur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un banquet, c'est mieux à l'intérieur
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un banquet, c'est mieux à l'intérieur
» Quel est le palmier d'intérieur idéal?
» Isolation intérieur sur murs en parpaings
» Isoler un mur chauffant par l'intérieur.
» boutures de Bégonias d'intérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison d'Amahir :: Orléanais :: Duché d'Alluyes - Lexhor :: Le château :: Le logis :: Le rez-de-chaussée :: La salle de réception-
Sauter vers: